EDITO

Il se veut force de propositions pour pérenniser et améliorer notre cadre de vie et de travail et faire face aux défis auxquels notre commune sera confrontée.

Dans un environnement dominé par la communication, souvent artificielle, il a l’ambition de remettre l’authenticité, l’échange et l’humanité au cœur de nos relations.

Respectueux de l’héritage du passé, il propose de décoder le présent pour mieux imaginer notre futur commun.

Il a vocation à proposer les idées pour un bien vivre à destination de tous : intergénérationnel, inter quartiers, inter origines,  inter sociaux, économiques.

Ce blog sera animé par les habitants de Toussus autour de vos élus Aïcha Borges, José Locoh et Gilles Pancher ; ils se chargeront de porter vos idées au sein du conseil municipal.

Bonne lecture et merci pour votre participation.

Publicités

Dimanche prochain, à Toussus, réitérons notre exploit du 1er tour avec une participation supérieure à 90% au 2nd tour des élections présidentielles

Le 23 avril à Toussus, nous avons été particulièrement nombreux à nous déplacer et les votes blancs ou nuls ont été extrêmement faibles.

Vous n’avez pas forcément voté pour les candidats restant en lice et vous n’avez peut-être pas envie de retourner voter dimanche prochain.

Et pourtant, notre pays a plus que jamais besoin de votre voix.

Lire la suite

Toussus le Noble, les paris de 2017,

Inspiré de l’édito du journal des échos du 2 janvier 2017

Toussus Expressions vous fait part de ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2017 pleine d’enjeux.

Pour notre petit village, faisons un pari !

Parions …. parions qu’en 2017 la raison triomphera de la bêtise et de la démagogie.

Parions que l’on finira par préférer l’ennuyeuse vérité aux excitantes mais fausses nouvelles qui pervertissent le débat.

Parions que l’on trouvera aux échanges avec nos voisins des communes de Versailles Grand Parc plus de vertus qu’aux murs qui semblent se dresser actuellement.

Parions, en somme qu’en 2017, nous trouverons les ressources du sursaut pour renverser le cours de cette première moitié de mandat.

Le moment est venu d’apporter des réponses durables aux questions financières et de vie locale, pour la cohésion des habitants de la commune, pour la cohabitation avec les communes voisines, pour l’avenir de notre petit village.

Lire la suite

Proposition de mise en place du « taux d’effort » à Toussus : pour une équité dans la tarification des services publics

Dans la majorité des communes et depuis plusieurs décennies, la tarification des services publics se fait sur la base d’un quotient familial.

A Toussus le Noble, nous avons 8 paliers ou tranches (QF1 à QF8) et un tarif pour les « hors commune ». Le défaut de ce mode de gestion se situe au niveau des sauts de palier : quelques euros suffisent pour différencier un QFn d’un QFn+1. Lire la suite

Le projet de vidéo- surveillance communale : pourquoi nous avons voté contre…….

Nous sommes tous d’accord pour avoir un maximum de sécurité pour les biens et les personnes de notre beau village.

Lire la suite

Mise en place d’études dirigées à l’école Roland Garros de Toussus : après un an de réflexion lançons-nous !

Attendues de longues dates par les parents, identifiées comme un projet important par Toussus Expressions, l’impatience laisse désormais place à l’incompréhension pour la mise en place des études dirigées alors que le projet a obtenu l’ avis favorable de la commission Enfance Jeunesse en octobre 2015.

En quoi consistent les études dirigées ?

Contrairement aux études surveillées qui font suite à la journée d’école pour permettre à l’enfant de travailler en autonomie ses devoirs, l’étude dirigée consiste à limiter le nombre d’enfants par classe et de permettre un accompagnement personnalisé. C’est un service municipal assuré par les membres du corps enseignant volontaires ou par des vacataires.

Pourquoi faire évoluer la formule actuelle ?

L’effectif actuel divisé en deux groupes d’une vingtaine d’enfants rend le suivi personnalisé impossible. Si la formule convient à certains enfants autonomes et organisés, beaucoup doivent tout reprendre le soir avec les parents alourdissant ainsi le rythme déjà effréné des familles.

Les principaux freins déjà levés !

Réduire l’effectif par groupe implique de multiplier le nombre de groupes, d’enseignants et de salles de classe. Pour résoudre cette équation nous nous sommes rapprochés d’écoles voisines. La formule appliquée dans une école primaire de Buc nous semble transposable à Toussus : Deux séances de 45 minutes chacune.

Lors de chacune d’elles 30 enfants seront répartis par 10. Cette formule mobilise 3 encadrants. Ainsi 60 enfants pourraient être accueillis en ne mobilisant que trois salles de classe.

Chaque enseignant assurera un encadrement d’1 heure 30 ( durée des créneaux 45 minutes – 16h 30 / 17h15 puis 17h15/18 h)

Contenu des études dirigées : pour une concertation entre parents d’élèves , la commission Enfance et les enseignants

Pierre angulaire de ce nouveau service, le contenu et les résultats attendus seront à définir entre les intervenants, les membres de la commission Enfance et les représentants des parents d’élèves. A Buc, une charte formalise les engagements et une fiche de liaison fait le lien avec les parents appelés à finaliser certaines révisions. Cette charte pourra aussi prévoir l’exclusion d’enfants perturbateurs.

Une étude financière toujours en attente

Si la faisabilité du projet est démontrée, l’impact financier doit être finalisé. Le dispositif des études dirigées est régi par un décret fixant la rémunération des encadrants. Deux enseignantes sont d’ores et déjà identifiées et sont volontaires pour mener ce projet. La troisième personne pourra être vacataire à condition de s’engager sur une année scolaire et de remplir des conditions de diplôme et de pédagogie minimales.

Pour un nouveau service accessible à toutes les familles

Nos premières estimations , dont nous attendons les confirmations chiffrées, démontrent que le dispositif actuel est largement excédentaire et pourrait donc couvrir le surcoût engendré par cette nouvelle formule. Concrètement il s’agit d’une augmentation de 5 euros en moyenne du taux horaire actuel des enseignants.

Ainsi l’évolution du service « études » devrait avoir un impact financier limité et ne priver aucune famille ni aucun élève de ce nouveau service.

Alors discutons , finalisons et , tous ensemble, lançons nous !!